WAWlab _Connecteur d’OPTIMISME

WAWretex7.png

Nous sommes heureux d’annoncer la 5ème conférence annuelle du WAWlab Paris-Saclay.

Elle se déroulera le 4 juillet 2019 de 15h à 19h dans les locaux de CentraleSupelec sur le campus de Paris Saclay à Gif-sur-Yvette. 

+ La Thématique du séminaire :

« WAWlab_Connecteur d’OPTIMISME + Retours d’expériences des entreprises du territoire de Saclay »

Après 5 ans d’existence, l’association WAWlab propose de faire un premier retour d’expériences des entreprises et collectivités du territoire. Il s’agit de témoignages des actions concrètes visant à améliorer l’experience collaborateurs et la qualité de vie au travail au sein de ces collectifs.

+ Les interventions (liste définitive à venir) :

  • GE Healthcare Buc – Vianeo – Digilian : “Rendre les gens acteurs dans leur entreprise : mythe ou réalité ?
  • La Communauté Paris Saclay: « Formation et sensibilisation aux nouveaux usages de travail »
  • Les Hacktivateurs : “Intraprenariat, culture de l’innovation”
  • Nokia Paris Saclay: “Helping Hands -projets caritatifs portés par les collaborateurs »
  • STAPS Université Paris Saclay: « Bien-être au travail » d’Olivier Bony de l’UFR/STAPS, de Patrick Maupu Directeur du SUAPS et Claudie Labourdette.
  • L’association Opium philosophie
  • Vitacité : « Ce que les jeunes attendent dans le monde du travail »

logo serie.png

+ Le format

Le séminaire se déroulera sur une demi-journée, proposera des conférences d’une durée de 30 minutes (questions/réponses inclues). Des temps de networking et d’échanges conviviaux seront prévus lors de l’accueil café à 14h30, la pause goûter à 16h30 et le cocktail de clôture vers 19h00.

Le WAWlab s’est constitué en association en début d’année 2019. Nous demanderons pour la 1ere fois une participation aux frais pour le soutien logistique de l’évènement. Les billets sont gratuits pour les moins de 25 ans et les personnes en recherche d’emploi.

+ Le WAWlab

Le sujet du « bien-être au travail » fait son chemin dans les médias et les entreprises. L’accélération des changements de nos sociétés, la multiplication des flux d’informations imposent aux organisations d’accompagner ces mutations.

S’adapter à ces nouveaux rythmes représente un enjeu tel qu’il fait prendre conscience progressivement du besoin de « penser », voire de « re-penser » l’humain et sa place dans l’entreprise, conduisant parfois à s’interroger sur la « finalité » même de l’entreprise.

Le défi du territoire Paris-Saclay est de construire un écosystème synonyme d’innovation, d’où jaillira une prospérité durable. Le chemin du succès passera par le bien-être au travail de ses acteurs. Construisons ensemble, sur Paris-Saclay, un laboratoire du bien-être au travail.

+ Pour qui?

Les rencontres s’adressent à des acteurs issus du tissu économique local (entreprises, universités, indépendants, collectivités…) réunis en une communauté de gens convaincus de l’importance de partager des idées, des expérimentations favorisant le bien-être au travail.

Pour vous inscrire, cliquez ici !

Au plaisir de vous retrouver le 4 juillet,

Bien cordialement,

Toute l’équipe du WAWlab

Publicités

Retour sur l’atelier de « La stratégie du caméléon : comment gérer toutes les personnalités »

Nous remercions Elodie Mielczareck qui a animé cet atelier du 16/05 et également les 60 participants !

DSC_0173

Compte-rendu WAWlab du 16/05 au Proto204

Concernant les découvertes assez récentes, Paul Ekman en 1990, ou António Damásio avec son ouvrage phare L’erreur de Descartes où il montre que ce n’est pas l’homme machine avec le cerveau qui impose au corps et ensuite c’est le corps qui obéit. Il revisite donc ce paradigme là et va être suivi par d’autres chercheurs et la 1ere question qu’il s’est posé c’est « est-ce que les gestes modifient notre état d’esprit ? », la réponse est vraie.

Amy Cuddy, psychologue à l’université de Stanford a commencé ses travaux aux alentours des années 2010, étudie les postures de pouvoir en analysant des situations, notamment avec des étudiants avant entretient d’embauche en adoptant ou non la posture des mains sur les hanches avant le rdv durant 2 min. Les résultats surprennent, les étudiants ayant adopté cette posture remportent davantage leur entretien que les autres, en raison d’une augmentation significative de testostérone (+30 %) dans leur sang.

Les nombreux articles écrivent que le geste a une valeur oratoire, esthétique, mais en réalité ça va beaucoup plus loin. Les linguistes savent très bien que le geste et même l’élocution permet jusqu’à la construction de l’idée dans le cerveau. 

Les gestes ne sont pas uniquement culturels, nous en retrouvons des communs à tous les êtres humains. 

Jacques Fradin a beaucoup développé « le positionnement social » c’est à dire la manière dont on va instinctivement se positionner les uns par rapport aux autres. On se rend compte qu’il n’y a pas une infinité de possible, et qu’on va naitre avec « une ligne de consigne », et qu’il y a peu de chance pour qu’elle change. 

Ces différents travaux sont à la croisée des sciences et de l’éthologie (comportement animalier).

Hubert Montagner a également un parcours très intéressant, éthologue, qui a beaucoup travaillé sur les insectes a ensuite observé les enfants en maternelle, ayant un avantage avec ce bagage antérieur qui lui servait beaucoup, il en a ensuite conclu des typologies. 

Hannah Arendt, philosophe allemande, a été la 1ere à montrer que finalement dans notre vie quotidienne, il y a 2 niveaux : le niveau de la bios (vie individuelle, biographique…) et le niveau de la zôé (vie biologique, au sein de l’espèce), c’est une manière de se rendre compte de l’importance de cette dernière. 

Venir solliciter la zone pré-frontal par le biais de l’hypnose, permet d’adopter cette attitude de « caméléon ». La speed-hypnose consiste à sortir les gens de leurs croyances, certitudes, et circuits neuronaux bien établis, en stimulant ce qui est de l’ordre de la créativité, de l’imaginaire… 

Pour retrouver le livre d’Elodie Mielczareck : https://t.co/1p74ucdt9m